Hôpital de Montluçon : Réunion d’élu(e)s pour sauver le service pédiatrie

28 juillet 2022
Ce lundi 25 juillet une soixantaine d’élus du bassin de Montluçon, des départements de l’Allier, du Cher, de la Creuse et du Puy de Dôme sont venus à la rencontre de collectif « Les orphelins du soin à Montluçon » autour notamment la médecin pédiatre et cheffe de service Hibatullahi Trraf. Ces derniers ont exposé les difficultés auxquelles le service de pédiatrie de l’hôpital de Montluçon est confronté.

Depuis plusieurs mois, la cheffe de service et le président du conseil de surveillance de l’hôpital tentent d’alerter les autorités sur les perspectives très sombres qui s’annoncent. Face au silence et à l’immobilisme des autorités de tutelle et plus particulièrement du Ministère de la Santé, la cheffe de service et le comité défense de l’hôpital public ont créé le collectif « Les orphelins du soin à Montluçon ».

Frédéric Laporte, président du conseil de surveillance et maire de Montluçon, qui a réunis la soixantaine d’élus hier soir en cité administrative et le collectif « Les orphelins du soin » ont présenté à l’assemblée ses démarches entamées il y a plusieurs mois avec l’envoi de courriers et des demandes d’audience au Président de la République, aux ministres et aux autorités de santé.

Des échanges fournis ont eu lieu et les élus ont été informés de la situation critique dans laquelle se trouve le service de pédiatrie. L’ensemble des élus a été particulièrement choqué de constater l’absence totale d’anticipation et de réaction de toutes les autorités de santé et de leur mutisme aux demandes de rendez-vous.

L’ensemble des élus présents ont décidé de réagir avec fermeté. Ils ont donc déterminé :

  • D’une communication plus ferme à l’égard des autorités ;
  • De provoquer une mobilisation de toute la population du bassin pour exprimer leur désaccord face à cette situation le samedi 17 septembre 2022 à 11h devant l’hôpital ;
  • De mettre en œuvre toutes actions possibles pour faire réagir les autorités et faire évoluer la situation.

Tous ont décidé de tout mettre en œuvre pour sauver le service de pédiatrie de Montluçon.

Etaient présents à la réunion les élus (Maire ou adjoints) des communes suivantes : Montluçon, Domérat, Quinssaines, Saint-Victor, Villebret, Prémilhat, Lignerolles, Maillet, Saint-Eloy-les-Mines, Saint-Genest, Nouant (le Maire représentait également Creuse confluence), Cérilly, La Celle, Saint-Palais (la Maire représentait également la communauté de communes d’Huriel), Huriel, Chamblet, Mesples, Estivareilles, Montmarault, Cosne-d’Allier, Viplaix, Néris-lesBains, Saint-Marcel-en-Marcillat, Verneix, Arpheuilles Saint-Priest, SainteThérence, Lavault-Sainte-Anne, La Chapelaude.

Etaient excusés mais s’associent à la démarche : La Petite Marche, Reugny, Teillet-Argenty, Marcillat-en-Combraille, Evaux-lesBains, Lamaids, Mazirat, Saint-Fargeol, Ronnet, Saint-Amand-Montrond.

Etaient présents des membres de l’équipe coordinatrice du Collectif : Mmes Trraf, Guichon, Varenne, Beaujard, Michou, Roger, Fournier, Berdugo, M. Lebreton.

Des élus représentant le département de l’Allier et le Conseil régional étaient présents.

Des maires et élus des communes de l’Allier, de la Creuse, du Cher et du Puy-de-Dôme et les membres du collectif « les orphelins du soin » réunis autour de Frédéric Laporte, Maire de Montluçon, Président de Montluçon Communauté, et Président du conseil de surveillance de l’hôpital,  adressent une lettre ouverte au Président de la République afin de l’alerter sur la situation des services de l’hôpital de Montluçon, et tout particulièrement de la pédiatrie.

La lettre ci-après :

 Lettre ouverte au Président de la République

Monsieur le Président, 

En ma qualité de Maire de Montluçon, Président de Montluçon Communauté, et Président du Conseil de Surveillance de l’hôpital de Montluçon, je vous lance aujourd’hui un cri d’alarme sur l’avenir du service de pédiatrie de Centre hospitalier de Montluçon-Néris-les-Bains.

Monsieur Le Président, notre hôpital va mal et de nombreux services sont en difficultés majeures.

Les urgences comme dans de nombreux établissement souffrent du manque de professionnels ;

Les manipulateurs radio en trop faible nombre, empêche les services d’imagerie de fonctionner correctement ;

Le service de psychiatrie a des difficultés parce que son bâtiment laissé à l’abandon nuit à son fonctionnement adapté ;

Et la pédiatrie est à l’agonie parce que la dernière Praticienne Hospitalier quitte notre hôpital à la fin du mois d’octobre prochain. Depuis des mois et de nombreux courriers adressés à vous-même, vos ministres et toutes les autorités de tutelle de la santé, nous n’avons aucune réponse et aucune solution.

Nous voulons 4 ou 5 pédiatres hospitaliers employés à notre hôpital afin qu’ils puissent suivre les 1.000 enfants qui naissent chaque année dans notre maternité. 

Aujourd’hui lundi 25 juillet, les maires et élus de communes de l’Allier, du Cher, de la Creuse et du Puy de Dôme, ainsi que les membres du collectif « les orphelins du soin à Montluçon » sommes réunis pour vous dire que les territoires de la France souffrent, que notre territoire souffre. 

 Les territoires comme le bassin de Montluçon ont besoin d’hôpitaux avec des professionnels de santé. L’hôpital de Montluçon-Néris-les-Bains irrigue un territoire de près de 200.000 personnes et joue donc un rôle central dans la santé publique.

Monsieur le Président, nous vous demandons de prendre toutes les mesures nécessaires à la survie de la pédiatrie. Ne tournez pas la tête, regardez-nous, vous devez agir maintenant.