Action RAILCOOP : Lettre ouverte au Président de la République

18 juillet 2022
Dans le cadre du projet de remise en service de la ligne ferroviaire Lyon Bordeaux, porté par la société Rail Coop, huit élu(e)s, dont le territoire est traversé par cette ligne, ont répondu à l’appel de Monsieur Laporte, Président de Montluçon Communauté, pour adresser une lettre ouverte au Président de la République afin de soutenir ce projet.

La lettre ci-après :

Lettre ouverte au Président de la République

Monsieur le Président,

Les villes meurent aussi.

Depuis plusieurs décennies, certains territoires de la République Française se rétractent à petit feu. Jour après jour, ces territoires perdent des habitants, des emplois, des commerces, des services.

Ils finissent par devenir invisibles. Ils n’attirent pas les ressources, les capacités et les compétences dont ils ont besoin pour se donner un autre avenir.

Alors oui, certains programmes comme Cœur de Ville ou Petite Ville de Demain sont mis en place par l’État pour tenter de trouver des réponses. Pourtant, chaque jour, inexorablement, l’isolement de ces territoires s’accentue et la dépendance à la voiture avec.

Nous sommes pris dans une contradiction que tout un chacun comprendra.

A l’heure, où la France doit s’inscrire dans une indispensable transition énergétique et écologique, les habitants des « Shrinking Cities » utilisent encore plus leur voiture lorsqu’ils ont la chance d’en posséder une et ceux qui n’en n’ont pas sont condamnés à l’immobilisme.

Une solution existe : le train.

Pour de nombreux bassins de vie et d’emploi, la qualité de la desserte ferroviaire assure l’accessibilité d’un territoire, constitue un élément majeur d’attractivité économique. Elle contribue plus que toute autre infrastructure à la réduction de notre empreinte carbone.

Nous continuons à nous mobiliser pour le développement du TGV POCL, Paris Orléans Clermont Lyon, mais l’horizon de ce projet est encore lointain.

Depuis de nombreuses années, les territoires situés le long de l’ancienne ligne de Train d’équilibre du Territoire, TET, directe Bordeaux- Lyon ont connu une très forte dégradation des liaisons ferroviaires (apparition de matériaux vétustes, suppression des trains directs et suspension de lignes, augmentation des temps de parcours vers Paris et les capitales régionales, suppression de guichets en gare, déclassement des lignes de TET en lignes de TER, etc.).

Avec l’ouverture à la concurrence, de nouveaux acteurs du transport ferroviaire souhaitent réinvestir des lignes délaissées.

La société RAILCOOP, première société coopérative d’intérêt collectif de France dédiée au ferroviaire, s’est donné pour objectif de renforcer l’usage du train sur tous les territoires en développant de nouvelles offres.

RAILCOOP s’engage à rétablir la liaison ferroviaire transversale Bordeaux – Lyon et nous la soutenons en étant devenus sociétaires de la coopérative et en prenant une part active dans son développement.

Elle a franchi de nombreuses étapes pour permettre la réouverture du service voyageurs Lyon – Bordeaux (obtention de la licence ferroviaire, obtention du certificat de sécurité unique, acquisition de matériel roulant, obtention de sillons auprès de SNCF Réseau, aménagements d’espaces dans les gares, etc.).

Cependant, malgré toutes ces avancées et malgré un niveau de fonds propres inédit pour une coopérative en phase d’amorçage, les acteurs bancaires et financiers peinent à s’engager sur un marché naissant récemment ouvert à la concurrence et caractérisé par l’existence d’un risque trafic. Ils requièrent la mise en place de mécanismes publics pour alléger ces risques et contribuer ainsi à favoriser l’émergence de nouvelles offres ferroviaires spécifiques à chaque territoire. Dans l’attente de la finalisation de son plan de financement, Railcoop a été contrainte de reporter la réouverture de la ligne Bordeaux-Lyon à une date ultérieure.

Monsieur le Président,

Ne laissons pas nos villes mourir à petit feu, ne laissons pas de larges portions du territoire national devenir invisibles et disparaître en silence, ne laissons pas le fatalisme gagner les esprits.

Monsieur le Président,

Donnons-nous des preuves que l’aménagement du territoire n’est pas réservé qu’aux zones denses et métropolitaines, donnons-nous des preuves que des modèles différents, alternatifs, ancrés dans les territoires, sont aussi porteurs de solutions, donnons-nous des preuves d’avenir en commun.

Nous Présidents des intercommunalités du Libournais, du Grand Guéret, de Montluçon, de Limoges Métropole, du Roannais, de Vichy, de Saint-PourçainSioule-Limagne ainsi que les Maires de Guéret et de Saint-Germain des Fossés, nous vous appelons à exprimer publiquement votre plein et entier soutien au lancement du service voyageurs Bordeaux Lyon par la société RAILCOOP, à apporter l’appui de l’État pour faciliter la finalisation du tour de table financier dans les meilleurs délais, à faire tout ce qui est en votre pouvoir pour accélérer la levée des derniers obstacles et à redonner de l’espoir aux 900 000 voyageurs annuels qui attendent impatiemment de pouvoir reprendre simplement le train.